François Morel ressuscite Yves-Marie Le Guilvinec

C’est aussi une grande première : François Morel va chanter sur la scène du Théâtre de l’Hôtel de Ville du Havre des chansons retrouvées d’un marin-poète breton, Yves-Marie Le Guilvinec.

On sait peu de choses d’Yves-Marie Le Guilvinec, si ce n’est qu’il fut marin-pêcheur, qu’il a fréquenté les bancs de Terre-Neuve plus longtemps que ceux de l’école, ce qui ne l’a pas empêché de composer - textes et musiques - lors des moments creux sur le morutier. Et qu’il est mort en mer en 1921. On dit que ses chansons eurent en leur temps une réputation aussi grande que celles de Théodore Botrel, auteur de la fameuse "paimpolaise".
Par un heureux hasard, lors d’un vide-grenier à Saint Lunaire, le chanteur d’aujourd’hui est tombé sur une brochure de 1894 où figuraient douze chansons de celui d’hier.
François Morel en chantera pour la première fois en public - sur scène avec lui, deux musiciens amis : Antoine Sahler et Amos Mah.

En cadeau, un extrait de "Tous les marins sont des chanteurs"
Pour raconter la solitude
Le vent qui souffle l’amitié
Le mal de mer et l’inquiétude
Le rhum qui fait tout oublier
Tous les marins sont des chanteurs

Et un morceau d’une autre chanson
J’ai bu jusqu’au bout de l’ivresse
Que je sois sur mer ou sur terre
Je n’avais pour toute maîtresse
Qu’une sirène au fond d’un verre

Dimanche 22 octobre à 16h au THV. Entrée libre dans la limite des places disponibles

Programme à télécharger