Débat - La mer, des reflets d’argent ?

La mer possède des richesses que l’homme a commencé à exploiter, parfois inconsidérément. Elle en recèle encore bien d’autres, qui sont autant de promesses de développement ou de croissance. Convient-il de toutes les exploiter, et jusqu’où ?

La mer est grande et fait rêver.
Elle fait rêver les poètes qui la chantent et les navigateurs qui y tracent leur sillon sans relâche.
Elle fait rêver les plaisanciers qui s’y aventurent parfois imprudemment.
Elle fait rêver les entrepreneurs qui voient dans l’économie bleue une source de développement quasi infinie.

La mer est riche de promesses. Celles de l’économie maritime – énergie, pêche, transports et tant d’autres domaines. Est-elle cette nouvelle frontière que d’aucuns voyaient hier dans la conquête spatiale ?
La mer est riche d’espaces : les millions de km2 qui font de la France la deuxième puissance maritime mondiale, et ses territoire ultra marins.

La mer était riche de poissons. L’est-elle encore ?
Les sous-sols marins sont riches de matériaux en tous genres. Faut-il les exploiter, jusqu’où, dans quelles limites ?
La mer est riche du plaisir, du vent, des paysages qu’elle offre aux navigateurs, aux plaisanciers. Faut-il faire payer les imprudents ou les inconséquents qui bénéficient de l’aide de la SNSM ?

La SNSM est riche de ses milliers de bénévoles toujours prêts à porter secours dans les moments difficiles, mais peine à trouver des financements durables….

Participants

  • Jean Glavany, navigateur, ancien ministre
  • Philippe Héral, vice-président de la SNSM
  • Frédéric Moncany de Saint Aignan, président du Cluster maritime français
  • Animateur : Olivier Bouzard, journaliste

Programme à télécharger