Le Havre et la mer

Premier port français pour les conteneurs, port de plaisance, port de pêche, Le Havre ouvre tout grand sa porte océane vers la mer. Son histoire, vieille de cinq cents ans, est intimement liée au monde marin : c’est parce qu’il voulait un port en eau profonde que François Ier fonda la ville, en 1517.

Voici une description de l’entrée du port sous la plume de Guy de Maupassant dans le roman Pierre et Jean (1888) :
"Et on voyait d’autres navires, coiffés aussi de fumée, accourant de tous les points de l’horizon vers la jetée courte et blanche qui les avalait comme une bouche, l’un après l’autre. Et les barques de pêche et les grands voiliers aux mâtures légères glissant sur le ciel, traînés par d’imperceptibles remorqueurs, arrivaient tous, vite ou lentement, vers cet ogre dévorant qui, de temps en temps, semblait repu, et rejetait vers la pleine mer une autre flotte de paquebots, de bricks, de goélettes, de trois mâts chargés de ramures emmêlées. Les steamers hâtifs s’enfuyaient à droite, à gauche, sur le ventre plat de l’Océan, tandis que les bâtiments à voile, abandonnés par les mouches qui les avaient halés, demeuraient immobiles, tout en s’habillant de la grande hune au petit perroquet, de toile blanche ou de toile brune qui semblait rouge au soleil couchant".

Programme à télécharger